Le CBD au travail : ou comment appréhender son stress.

Avec une exposition médiatique incessante et un nombre d’adeptes grandissant, le CBD n’est plus un tabou. En revanche, il n’aura jamais autant alimenté le débat. Que l’on soit pour ou contre son utilisation, il est difficile de nier sa popularité.

Alors que sa légalité est sans cesse remise en question et qu’il fait couler tous les jours un peu plus d’encre, nous avons interrogé certains de nos Riders sur leur consommation de CBD. L’occasion pour nous de faire un point sur l’état psychologique des Français et leur rapport au travail. Fin 2020, le cabinet Opinion Way sortait une étude alarmante sur l’état psychologique des Français à la sortie du deuxième confinement. Comment ces derniers combattent ils le stress et l’anxiété causé par le travail, et en font même un vecteur de bien-être aujourd’hui ? Nos Riders nous répondent.

La première rencontre de nos Riders avec le CBD

Qu’ils soient rédacteurs en chef, managers ou cadres dans un cabinet de conseil, les Riders que nous avons interrogés ont tous essayé le CBD. Pour certains, il est source de relaxation, pour d’autres simples curieux, une nouveauté intrigante. Anne-Charlotte, rédactrice en chef de Boldie explique “La première fois que j’en ai consommé, c’était sous forme de joint, j’étais hyper curieuse. Ensuite, j’ai été amenée à en tester sous forme de gouttes, de crème et de tisane pour mon travail”. Pour Maxime, manager et responsable de rédaction pour un grossiste spécialisé dans le CBD, l’approche est la même. “J’ai essayé par pure curiosité. Puis je me suis finalement rendu compte que j’étais plus détendu dans mon travail, plus concentré et que je prenais plus facilement du recul sur les situations.”.

Photo by Crystal on Unsplash

Au delà de la simple curiosité, le CBD est, pour beaucoup, une véritable réponse aux crises d’angoisse et d’anxiété. Anna, entrepreneuse et créatrice de tiers lieux confie “Je suis de nature très anxieuse et stressée, un cauchemar au quotidien. La moindre contrariété peut déclencher des crises d’angoisses. D’où la nécessité de trouver une solution naturelle et efficace pour me détendre réellement.”. Si l’approche était avant tout liée à la curiosité pour Clara, cette Data Scientist en cabinet de conseil raconte à quel point le CBD l’a aidé pendant ses grosses périodes de stress. “Il y a 4/5 mois, j’ai commencé à avoir énormément de travail et ça me stressait beaucoup. J’ai commencé à fumer tous les week-ends pendant 1/2 mois puis tous les 2/3 jours pendant deux semaines. “

Le CBD m’a permis de diminuer mes angoisses liées au travail

Selon ces Riders, les bienfaits du CBD sont nombreux. Pour Clara, il améliore de façon notable le sommeil. “Le CBD m’a permis de diminuer mes angoisses liées au travail mais également d’avoir un sommeil plus profond et réparateur.” Pour Maxime, au delà de ses vertus sur le sommeil, le CBD améliore également ses performances au travail. “Il me détend, m’aide à me concentrer, je dors plus facilement et j’appréhende mieux les situations urgentes.”

Photo by Simon Abrams on Unsplash

Avant d’en faire l’éloge, il serait peut être intéressant de comprendre ce qu’est concrètement le CBD. Quelles différences existent il entre le THC et le CBD ? Commençons par les bases !
CBD est l’abréviation du terme « cannabidiol ». Dans la plupart des cas, il est extrait de la plante de chanvre, l’une des variantes de la plante de cannabis. Les fleurs de CBD ne contiennent que du cannabidiol et sont sans danger pour le consommateur. Elles ne créent pas de dépendance, et n’altèrent pas l’esprit. Le THC – substance psycho-active contenue dans le cannabis – n’est présent qu’à 0.2% dans le CBD, contrairement au 15 à 30% habituellement présents dans le cannabis stupéfiant. C’est la raison pour laquelle le CBD n’est pas considéré comme une drogue.
L’avantage du CBD est qu’il garde les bienfaits associés à la consommation de cannabis tout en permettant à ses consommateurs d’en éviter les dangers. 

“Ce serait un peu bizarre de fumer du CBD avec ses managers”

Si il n’est pas considéré comme une drogue, son usage n’est pour le moment toujours pas accepté par la majorité. Pour nos Riders, coutumiers de son usage, la question n’est pas si simple. Quand Anne-Charlotte, surprise par cette question – “Parce que c’est interdit ?” pouffe t’elle – nous confie déjà en consommer sur son lieu de travail, d’autres Riders pensent que son usage doit être régulé. Maxime, qui le consomme déjà sous forme d’huile ou de sucreries sur son lieu de travail, glisse “Je prendrais ça pour un signe de nonchalance et de défiance le fait que quelqu’un de mon équipe fume du CBD sur son lieu de travail.”. Selon lui, “Tout, à part la fleur et la résine de CBD, devrait être autorisé sur le lieu de travail.”.

Photo by Miti on Unsplash

Pour Clara, le bilan est le même “Ce serait un peu bizarre de fumer du CBD avec ses managers”. Pour nos deux Riders, les limites devraient avant tout concerner la forme plutôt que l’usage en lui même. Clara poursuit “Ça pourrait être agréable d’avoir à disposition des tisanes au CBD sur son lieu de travail par exemple. Les entreprises font de plus en plus de choses pour le bien être des employés et ça pourrait en faire partie.” Pour Anna, cette prise de position est à la limite de l’hypocrisie. “On sait que le CBD n’est pas considéré comme une drogue. Il n’y a pas les effets psychotropes causés par le THC en forte de dose. Je ne vois aucun inconvénient. On reste alerte, cela ne diminue pas nos capacité, je dirais même qu’il peut rendre plus productif si on souffre d’anxiété !”

L’importance de garder une approche professionnelle face à l’usage de CBD

Si les consommateurs de CBD que nous avons interrogés sont pour un usage normalisé sur le lieu de travail, il ne faut selon eux, pas franchir les limites. Vecteur de créativité et de lâcher prise, il reste tout de même important de garder une approche professionnelle face à l’usage de CBD, lorsque l’on se trouve sur son lieu de travail. Maxime, qui est contre la consommation de fleurs sur le lieu de travail confie que ses collaborateurs ont tout de même la possibilité de se servir en sucreries et tisanes tout au long de la journée. “Mes collaborateurs qui en consomment sont beaucoup plus détendus. Ils sont parfaitement apaisés, calmes et l’ambiance de travail est excellente. Ils sont plus concentrés sur leur travail et ne s’éparpillent pas sur des sujets futiles.”.

Manager d’un e-shop de CBD, lorsqu’on lui demande de nous parler de sa clientèle type, Maxime sourit. “Le spectre de clientèle est assez large, il ne faut pas se fier aux stéréotypes.” Victime de nombreux clichés, le CBD est souvent considéré comme une passerelle facilitant l’arrêt du THC. Aujourd’hui, son usage s’est démocratisé et une grande partie des consommateurs n’ont, eux, jamais consommé d’autres substances. “J’ai pu voir une clientèle assez hétéroclite, beaucoup de personnes s’orientent vers l’huile de CBD pour trouver le sommeil facilement par exemple.” poursuit Maxime.

Sous forme d’huile ou de tisane, le CBD n’est finalement pas si différent d’autres substances apaisantes, selon nos Riders. D’après certains scientifiques, le CBD agirait de façon similaire aux médicaments anxiolytiques… Mais sans les effets secondaires indésirables associés à ces derniers, et le risque de dépendance en moins. Bonne ou mauvaise alternative ? On vous laisse juger par vous même !

bien êtrebonheur au travailcréativitéhappiness at workwork different