Voyager pour mieux travailler : les travailleurs nomades sans frontières.

Une visioconférence avec votre associé confortablement installé(e) dans votre hamac sur la côte Argentine, un RDV client depuis la banquette arrière d’un van australien ou un brainstorming sur la muraille de Chine. Ca vous fait rêver? Plus besoin de batailler pour poser ses vacances, le télétravail (ou ‘remote work’) permet de voyager pour mieux travailler. Bienvenue dans l’ère du “Surf-Boulot-Dodo” !

Tente avec macbook

Carte du monde avec macbook

Le ‘remote work’ : travaillez d’où vous voulez !

On les appelle les télétravailleurs en France, et ‘remote workers’ aux Etats-Unis, où un travailleur sur trois a adopté le travail à distance ! Ils sont en pleine explosion et le concept est en train de rapidement bouleverser les notions de temps, de lieu et d’action. Travailler librement d’où on le souhaite? 65% des Français y sont favorables.

Embarquez pour un véritable tour du monde du wifi

Quand la technologie permet de ne plus venir au bureau, pourquoi se contenter tous les jours du même paysage ! Les Freelances notamment, sont de plus en plus nombreux à se poser cette question lorsqu’ils travaillent à distance pour leur client. C’est alors qu’ils se sentent pousser des ailes !

Ambiances paradisiaques

Les options se multiplient pour aller vivre et travailler au bout du monde

Les initiatives se multiplient pour proposer une expérience du travail toujours plus idyllique et en bonne compagnie. Des lieux de retraites dans le monde pour cohabiter (co-living) et coworker avec d’autres personnes libérées aux profils inspirants. Ces Sans Bureaux Fixes enchainent les escapades professionnelles. Nombreux sont les entités qui font du concept ‘work hard, play hard’ une véritable philosophie de vie au quotidien. D’où le slogan de la jeune start-up Mangrove, réunissant une grande communauté de télétravailleurs et organisant des retraites aux 4 coins du monde : ‘From Work to life’.

Certains acteurs proposent des destinations de retraites à travers le monde. C’est le cas pour Outsite par exemple, avec ses maisons à proximité de plages idylliques, ou Co-work paradise et sa grande villa à Bali.

Bali coworking Paradise

Co-work Paradise (Bali)

Un peu moins loin, la Swenson House a fait récemment son apparition ! Installée en Bretagne, elle propose tout un programme pour un meilleur équilibre de vie : entre yoga, surf et travail. Son petit plus : elle s’adresse aussi bien aux indépendants qu’aux start-ups et entreprises.

D’autre acteurs proposent de véritables parcours itinérant pour littéralement diversifier ses horizons !

Wifitribe propose alors de découvrir sur une année entière douze pays d’Amerique du sud. The Remote Experience ou We roam proposent un itinéraire sur différents continents.

Mais ces options qui vous permettent d‘organiser votre voyage, de rencontrer d’autres nomades a un prix et n’est pas toujours accessible à tout monde. Pour pouvoir joindre l’aventure, au-delà d’avoir un compte en banque en bonne santé, il faut souvent soumettre une candidature pour vous faire rentrer dans le club, ou non.

Reste l’option de partir à l’aventure en solo!

Où s’exiler?

Entre les destinations coup de coeur et les impératifs du porte-monnaie, il convient de peser le pour et le contre.

En 2016, le site Internations publie son classement des villes où les expatriés sont les plus heureux. En Asie, Taïwan remporte la première position. Juste après Malte viennent les pays d’Amérique du sud (Equateur, Mexique, Costa Rica) puis la Nouvelle Zélande et l’Australie. Un classement sans grande surprise puisque c’est notamment en Asie et en Amérique latine que le coût de la vie est le moins élevé.

N’oublions pas que le bonheur n’est jamais très loin. Les pays où le PIB du bonheur est le plus important sont majoritairement…Européens ! Dans le top 10, on compte le Danemark, la Suisse, l’Islande, la Norvège, la Finlande, les Pays-bas et la Suède.

Carte pays cout vie

Coût de la vie par pays dans le monde

Portraits de nomades sans frontières

Nous sommes partis à la rencontre de différents nomades sans frontières, histoire d’en savoir plus sur leur style de vie justement !

Découvrez le témoignage de Walid, 30 ans, en ce moment à Washington DC, ou encore l’expérience d’Adrien, fondateur de Mangrove.

Homme tranquille

Adrien, fondateur de Mangrove et nomade sans frontières !

Loading Likes...