Manager une équipe VS manager une tribu de mômes.

Jongler entre le rôle de mère et le rôle de working-woman n’est pas toujours chose aisée ! Et pourtant, tant de compétences requises dans un rôle peuvent être appliquées à l’autre ! Nous avons souhaité mettre à l’honneur celles qui endossent tant de capes en une seule et même journée.

Si pour le moment, le travail des mères au foyer n’est pas reconnu légalement, le travail des femmes évolue sans équivoque lorsque ces dernières deviennent mères. Pourquoi ? Tout simplement car en devenant mère, on acquiert des compétences insoupçonnées applicables au travail, et inversement !

  • Nota Bene importante : ces compétences croisées s’appliquent bien évidemment aussi aux hommes ! ♂
  • Seconde Nota Bene importante : si toutes les femmes ne sont pas mères, toutes les mères sont femmes et ce sont elles qui nous ont inspiré ce parallèle ☝️

1) Communication à niveau

Face à un interlocuteur, qu’il soit un enfant ou un membre de votre équipe, plusieurs astuces peuvent être mises en place pour faire passer un message. Tout d’abord, en se mettant à la place de la personne à qui l’on s’adresse : en intégrant son référentiel, en comprenant ses besoins, ses envies, son environnement. Lorsqu’on s’adresse à un enfant par exemple, en tant qu’adulte, il est capital de ne pas attendre de lui qu’il ait la compréhension d’un adulte (sans tomber dans un langage niais ou le prendre pour un benêt). Sa conception du monde et la vision de la relation qu’il entretient avec son interlocuteur doivent être prises en compte pour pouvoir lui faire passer un message sans encombres. Il en est de même pour un membre de votre équipe !

L’adaptation du vocabulaire et le choix des bons mots sont des variables indispensables pour convaincre ! Une explication ne doit pas amener à de nouvelles questions dans l’esprit de l’enfant ou de la personne de l’équipe à qui l’on veut s’adresser. L’objectif ? Être le plus clair possible, identifier les objectifs, définir un cadre d’exécution et donner les bons outils pour mener à bien la mission !

Et bien sûr, n’oubliez pas de capter l’attention afin que la personne en face de vous soit dans les meilleures conditions pour vous écouter !

2) Manager vs Parent

Ah ! Le management ! Un véritable chemin du combattant, n’est-ce pas ? Toutes les théories, les contradictions, les modes ou encore les astuces s’entremêlent : mais quelle est la solution ? Y a-t-il vraiment une solution miracle pour être le meilleur manager ou encore le meilleur parent possible ?

Chez OfficeRiders, nous avons adopté et choisi depuis nos débuts, un management positif. L’idée ? Motiver son équipe, complimenter les efforts et créer une ambiance optimiste à travers chacune de nos actions. Cela se ressent auprès de nos clients, de nos hôtes ou encore de nos partenaires !

En ayant une équipe soudée et prête à trouver des solutions à chaque problème, nous avons crée une ambiance bienveillante et très productive. Le parallèle avec le “travail parental” nous semble criant de notre point de vue : transformer ce qui pourrait sembler être des contraintes en jeu. Ensoleiller nos échanges, nos actions, nos critiques, qu’elles soient positives ou négatives.

Face à un enfant qui a goûté une grosse tartine de Nutella chez un ami et qui voudrait avoir un pot de 2 kilos à la maison, nous répondons : faisons une pâte à tartiner maison ensemble ce week-end ! L’idée de partager un moment ensemble et de s’accomplir via une telle action ne peut être qu’accueillie positivement !

Face à un membre de l’équipe qui a une baisse de moral, qui baisse en productivité, qui peine à trouver du sens à sa mission : parlons en, définissons de nouveaux objectifs, organisons un team-building pour qu’il se sente au top au sein de l’équipe !

3) Organiser un événement réussi VS organiser la plus belle fête d’anniversaire.

Dans la cour de récré, la compétition de la plus belle fête d’anniversaire est rude. Et chaque année, c’est la même chose. La gestion d’un évènement est une belle expérience, c’est un travail à la fois difficile et enrichissant surtout lorsque votre bout de chou à l’intention d’être la star de la fête. Il faut apprendre à s’organiser à l’aide planification minutieuse. C’est pareil pour un évènement professionnel, qu’il soit organisé en interne ou en externe !

Vous pouvez par ailleurs choisir un espace atypique et singulier, ainsi qu’ajouter vos prestations (traiteur, équipements et services et activités) sur le site OfficeRiders pour vos événements d’entreprise. Chaque partenaire de l’éco-système que nous avons mis sur pied a été testé et approuvé par notre équipe.

En ce qui concerne l’anniversaire, de manquez pas d’attention lors de l’élaboration de la liste des invités, il serait catastrophique que son ancien copain Loïc, qui lui a volé son crayon préféré soit présent !

4) Répondre aux questions d’un collaborateur VS répondre aux question d’un enfant

Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi le canapé est mou ? Pourquoi est-ce que je dois faire un tableau Excel ? Comment on fait ? Voilà le genre de question auxquelles vous pouvez être confronté(e) quotidiennement.

Entrer dans les détails et défendre votre point de vue est important vis-à-vis de l’autre personne, même s’il s’agit de lui apprendre quelque chose, car votre message passera mieux qu’en disant simplement “parce que c’est comme ça”. L’objectif ? Transformer le “pourquoi” en “comment”

N’ayez pas peur de lâcher du lest et de pousser votre interlocuteur à la réflexion plutôt que de donner des réponses toutes faites. Cf le proverbe chinois qui dit que “quand un homme a faim, mieux vaut lui appendre à pêcher que de lui donner un poisson”.

5) La surprise du Waouh VS la surprise du “AHHHHHH”

Ou comprenez “Surprenez vos collaborateurs avec un espace atypique et singulier vs surprenez vos enfants en les emmenant dans un parc d’attraction”.

Pour faire entrer l’optimisme dans votre bureau ou dans votre maison : sortez-en ! Le lâcher prise, la convivialité, l’esprit d’équipe et les rires permettent de stimuler tous nos sens. Lorsque nous sommes hors les murs dans un environnement qui nous plaît et qui nous stimule, nous ressentons des émotions positives !

Sortir de son environnement habituel nous permet d’augmenter les interactions avec notre équipe dans une ambiance conviviale et par extension, d’être plus créatifs ! Les langues et les neurones se délient pour des résultats qui sont sans appel.

6) Éviter la surcharge grâce à la confiance au bureau et à la maison

Que ce soit dans une équipe ou au sein d’un foyer, si vous ne voulez pas imploser, nous ne pouvons que vous conseiller de faire confiance. Pourquoi ? Afin de répartir les tâches jusqu’à ce que ne soit plus de la délégation mais des prises d’initiative : que chacun se sente autonome et occupe une place de choix dans le système familial ou hiérarchique.

Cela n’enlève pas une certaine forme de “contrôle”, surtout au début, pour vérifier que tout est fait dans en temps et en heure. Commencez petit, une tâche qui n’a pas grande importance puis au fur et à mesure vous pourrez augmenter, selon les retours, la complexité de la tâche à réaliser jusqu’à atteindre l’autonomie.

L’objectif est de prendre conscience de ce que fait l’autre et ne pas invisibiliser son travail. À long terme, après avoir constaté (ou non) des disparités, le couple ou la famille peut prévoit de mieux se répartir les tâches selon ses propres normes.

Accordez le droit à l’erreur, car il faut investir sur du long terme pour qu’une autonomie se révèle de plus en plus accrue et qu’elle soit une nouvelle force pour l’équipe : tirez les vers le haut plutôt que de les maintenir à un niveau “opérationnel”, c’est un point positif pour leur carrière et leur développement personnel, tout aussi positif que pour le développement de l’enfant et son avenir.

7) L’activité de team-building VS les mains peinturlurés.

Si il y a bien une chose indispensable et commune au développement d’un enfant et celui d’un projet team-building, c’est la créativité. Cette dernière permet plusieurs choses : la créativité faisant appel a vos sens et votre sensibilité, elle a tendance à créer de l’émotion et donc par extension : elle enclenche un véritable engagement.

Lorsqu’on fait participer et que l’on implique un enfant lors de l’exécution d’une activité, ce dernier va se sentir impliquer et puis fier de sa réalisation. Lors d’une activité de team-building, on est amenés à réfléchir plus loin,  “out of the box”, à s’éveiller et faire émerger de nouvelles idées.

Les ateliers créatifs permettent aux petits et grands d’être plus productifs, plus confiants et donc plus épanouis. #HappinessAtWork

Au final, la plupart des compétences nécessaires pour le management d’une équipe et l’éducation des enfants s’entrecroisent. En devenant parent, on acquiert des compétences nouvelles et on voit le monde sous un autre angle, pourquoi ne pas en profiter pour appliquer cette nouvelle vision au sein de son poste ? Et inversement, n’apprenons-nous pas des leçons en entreprise que nous pourrions appliquer chez nous ? Pour conclure, la vraie différence entre le management en entreprise et la gestion d’un enfant ou d’une famille ne serait-elle pas l’amour inconditionnel ? (#instantmignon)

Loading Likes...