Les inventions qui ont marqué l’histoire du travail

Les méthodes de travail ont radicalement changé au cours du siècle dernier : loin derrière nous les tapotements sur les machines à écrire. 
Le travail a “progressé” et ne serait pas devenu ce qu’il est, sans le génie et la folie de certains inventeurs.

OfficeRiders pose sur son blog ce qui nous a aidé, ce qui nous aide aujourd’hui et ce qui nous aidera probablement demain à améliorer nos méthodes de travail pour davantage de productivité, de créativité, de liberté, et de bonheur au travail !

1714 : machine à écrire.

L’idée de la machine à écrire remonte au 18ème siècle, puisqu’un premier brevet a été déposé par l’Américain Henry Mill dès 1714. Les 1ères machines étaient des modèles à cadran. C’est un Français, Xavier Progin, qui inventa l’un des principes de base des machines actuelles : les touches.
Il eut l’idée d’associer à chaque lettre ou symbole une barre de frappe distincte actionnée par des touches à levier et breveta son invention en 1833.

La première machine à avoir été commercialisée a été mise au point par Rasmus Malling-Hansen en 1870. Elle a été baptisée “The Writing Ball”.

1971 : l’imprimante.

C’est à Xerox, que revient la mise au point du premier système d’imprimante laser. Ce prototype voit le jour en 1971. C’est le début d’un succès phénoménal pour ce nouvel équipement, qui trouve tout de suite sa place dans les grandes entreprises, d’abord aux Etats-Unis, puis dans le monde entier, à une époque où les considérations environnementales ne sont pas encore d’actualité et donc où l’on utilise encore le papier sans aucune limite.

En 1976 est mise en vente la 1ère version de ce type d’imprimante et c’est cette fois le géant informatique IBM qui se charge de commercialiser ce 1er modèle. L’imprimante est alors conçue pour une utilisation à haut débit : elle permet l’impression, en très grande quantité de factures ou bien d’étiquettes. De grandes dimensions, cette imprimante professionnelle traitait donc des documents pour lesquels la qualité d’impression n’était pas encore cruciale : il s’agissait plutôt alors de pouvoir imprimer rapidement des volumes importants. Il est intéressant de noter que ce premier modèle, l’IBM 3800, existe toujours et est encore exploité, ce qui est la preuve d’une conception et d’une fiabilité exceptionnelles.

1975 : naissance de Microsoft.

Paul Allen, alors âgé de 22 ans, et Bill Gates, 20 ans, tous deux étudiants à Harvard lancent un logiciel pour l‘un des tous premiers micro-ordinateurs vendu dans le commerce, qui a lui même été créé par MITS. Suivis de près par le lancement d’Apple en mai 1976. S’ensuit un contrat avec IBM, des logiciels tel que la suite Office, etc….

Cependant, un autre génie que l’on appelle Steve Jobs, veut aussi sa part du marché et lance une entreprise concurrente 1 an après MicroSoft : Apple. On connait tous la guerre sans merci que mènent Microsoft et Apple à coups de collaborations et coups bas, mais qui a, sans aucuns doutes, révolutionné les méthodes de travail.

2005 : Le Blackberry.

Mike Lazaridis, un homme d’affaire canadien a l’idée de créer un mini ordinateur que l’on peut ranger dans sa poche et qui permette de checker ses mails… L’idée du Blackberry est en place.

Entre 1984 et 2005, on trouve des dizaines de prototypes sortis dans le commerce qui n’ont aucun succès auprès du public. Il faudra attendre 2005 et le Blackberry Bold pour que l’on donne à son nom toute l’attention tant attendue…

Enfin pour un certain temps, car leurs nouveaux modèles n’ont pas su faire face à Apple, et Samsung qui sont, aujourd’hui, les acteurs principaux du marché.

2007 : l’Iphone par Apple.

Alors qu’une guerre entre Apple et MicroSoft pousse les deux empires à sortir des nouveautés toujours plus futuristes, Apple décide de voir plus grand encore, ou plutôt, plus petit….. L’iphone, un téléphone dans lequel on retrouve la majorité des fonctionnalités d’un ordinateur au design épuré, et, à la pointe de la technologie avec son écran tactile, son interface intuitive et son app store, détrône littéralement tous ses concurrents : aujourd’hui, seul Samsung arrive à y faire face.

 

L’évolution du bureau jusqu’à aujourd’hui

Le boss en hologramme :

Dans ce schéma là, on peut imaginer que même nos bureaux deviendront virtuels et qu’il s’agira de travailler n’importe où, n’importe quand.

Un bureau virtuel, premièrement grâce au télétravail. Le but étant de partir en équipe dans un espace convivial, modulable et mis en place pour leurs activités spécialement.

Mais partons encore plus loin, en 2050 par exemple, imaginez-vous en réunion avec l’hologramme de votre boss dans votre canapé, bien au chaud ? De ne plus avoir de bureaux attitrés à votre entreprise, de garder ce budget pour louer des espaces de temps en temps pour se retrouver physiquement  ?

Il s’agit de rendre le travail de plus en plus agréable et, par conséquent, productif. On sait, par-ailleurs que 75% des travailleurs n’acceptent pas d’offre d’emploi lorsque les bureaux sont à plus de 60 min en transports de chez eux. Le bureau virtuel serait un excellent moyen de remédier à ce problème.

La présentation en réalité virtuelle :

Avec la Réalité Virtuelle, le champs des possibles au travail s’étend encore plus, il s’agit d’offrir une expérience immersive à l’image de l’entreprise pour plonger les collaborateurs dans cette dernière. Vous ne trouveriez pas passionnant de convertir la présentation classique et soporifique de PowerPoint en expérience immersive ?

On y voit un gain de temps car la compréhension y est plus claire, un gain d’énergie car une idée est plus facilement exprimable avec des images en réalité virtuelle qu’en projection sur un mur, un gain d’intérêt de la part des collaborateurs.

À quand la plateforme qui proposera des templates de présentations en réalité virtuelle ?

 

OfficeRiders, une révolution pour les espaces de travail ?

A l’ère dématérialisée du travail, les enjeux d’hyper-flexibilité et d’humanisation ont fait naitre OfficeRiders, pour permettre  à tous les professionnels et entreprises d’aller travailler chez des milliers d’hôtes dans une logique collaborative. Tous les comportements nomades se voient ainsi adressés, et la fonction et le rôle de l’espace physique dans le monde du travail change : c’est une nouvelle expérience de travail, le bureau réinventé.

Vous aussi, vivez avec votre temps et réservez un espace qui vous ressemble pour travailler à la manière 2018 seul ou en équipe sur OfficeRiders !

Loading Likes...