L’ode à la grève : 2 jours de bonheur par semaine ?

Ils l’appellent la grève intermittente et elle vient faire de votre trajet quotidien jusqu’à votre lieu de travail un véritable parcours du combattant. Et si vous aussi, vous faisiez votre grève des trains? Il est temps de retourner la situation à votre avantage : rangez-vous du côté des collaboratifs qui ne craignent pas la grève !

 Jour 1 : lorsque la grève fait tout dérailler, tout roule !

Solution 1, mettez-vous au sport.

Sans blague ! On ne vous demande pas de faire 200km en vélo pour vous rendre au travail, comme c’est le cas de David. Cependant, pour les petites et moyennes distances, le vélo a su trouver preneur ! Pour se rendre sur son lieu de travail, pédaler se présente comme une solution écologique et “healthy”. De ce fait, les déplacements en vélo ont doublé en Ile de France depuis 10 ans. Outre les vélos en libre-service (de plus en plus souvent dotés d’assistance électrique pour permettre de longs trajets), les start-ups innovent pour proposer de nouvelles options aux usagers. Si certaines d’entre elles préfèrent passer leurs tours, d’autres proposent des vélos toujours plus robustes comme Mobike. En effet, le rachat récent de Jump par Uber confirme cette tendance de fond !

Solution 2, devenez un co-voitureur hors-pair 

La grève a donné un sacré coup de boost aux partageurs et loueurs de voitures. Dès la première semaine, Europcar était dévalisé ! Mais les utilisateurs se sont aussi tournés vers des pratiques plus écologiques et humaines. En période de grève, on se sert les coudes. Là aussi, les acteurs sont nombreux : Klaxit, Blablalines, IDvroom, Clem, Covoit’ici, Ouishop, Klaros, Roulez Malin… Elles mettent en place des mesures responsables pour inciter le covoiturage avec des cartes essence, des trajets offerts dans toute la France, ou même des trajets bus sur leurs plateformes. Que vous soyez conducteurs ou passagers habitant en Ile-de-France, votre portefeuille n’en pâtira pas puisque la région s’associe avec 8 plateformes pour rendre le covoiturage gratuit !

Autres avantages du covoiturage? Partager ses émissions de CO2 et faire étendre son réseau (peut-être allez-vous signer un contrat avant même d’arriver au travail!)… Et pour les moins timides, l’occasion de vous mettre à la mode du Cardating !

Solution 3, rouler avec votre propre carosse. 

De nombreuses plateformes permettent aussi aux passagers qui souhaitent devenir conducteurs de louer leur propre voiture. À titre d’exemple OuiCar, Koolicar, ou encore Drivy. Elles adoptent elle aussi un comportement plus solidaire en faisant profiter leur communauté et pour certaines d’entre elle, à renoncer à leurs commissions !

Ces services représentent des alternatives convoitées pendant les grèves. Les réservations ayant atteint des volumes entre 30% et 50% supplémentaires, d’autant qu’elles peuvent facilement vite faire l’objet de co-voiturage pour que tout le monde finisse par y gagner !

 

Cependant, quand on sait que les Parisiens passent quotidiennement environ 2h dans les bouchons, il y a de quoi hésiter. La meilleure option pour ne pas perdre de temps dans les transports, reste de les éviter : la grève, c’est aussi l’occasion d’adopter de nouvelles pratiques de travail, qui se révèlent même plus productives !

Jour 2 : A défaut de voyager, devenez un nomade du travail

Solution 4, travaillez partout et le temps voulu, dans des espaces inspirants.

L’ordonnance Macron favorise le télétravail, la grève le popularise ! La région d’Île de France invite les travailleurs à se rendre dans plus de 400 espaces de co-working qu’elle recense sur une map. Ces espaces, en plus d’une offre complète, ajustent très souvent leur prix en période de crise.

Des espaces diversifiés disponibles sur demande et à proximité, c’est la promesse tenue d’OfficeRiders. Allez travailler chez les uns, chez les autres, ou simplement chez vous, où vous pourrez décider d’accueillir d’autres co-workers !  Salons cosy, grandes salles à manger, péniches, galeries, ateliers d’artiste, accueillent partout des travailleurs de tout horizon ! En plus de bénéficier d’un revenu complémentaire pour les hôtes et de tarifs imbattables pour les riders. Les utilisateurs s’inscrivent dans une démarche écologique : tous ces espaces de vie, souvent vides en journée, se trouvent optimisés en trouvant une seconde vie. Se rendre chez ses voisins permet aussi de découvrir des lieux chaleureux et de vivre une expérience humaine riche. On est bien mieux dans un rockingchair que dans le RER !

De nos jours, de nombreux outils favorisent le travail à distance et le rendent plus flexible : les vidéoconférences avec Bluejeans, Webex ou Hangout , le partage de documents avec WeTransfer ou Dropbox, le partage d’informations avec Slack.

 

La grève ? même pas peur.

Loading Likes...