Devenir éco-citoyen au travail

13 millions d’employés de bureau et administratifs en France (46 % de la population active), occupent 175 millions de m2 de bâtiments, qui consomment environ 275 kWh/m2 chaque année !

Avec un trajet moyen domicile-travail de 15 km, chacun parcourt en moyenne chaque année 6 600 km pour aller travailler, soit la distance Paris – New Dehli, ce qui provoque l’émission d’environ 1,4 tonnes de CO2 par personne. Pour prendre l’exemple des déchets papiers, les Français, au travail, en produisent chaque année 900 000 tonnes.

En tant que cadres ou employés, nous avons le pouvoir d’être initiateurs, prescripteurs et bien sûr acteurs dans ce domaine, en prise directe avec notre vie de tous les jours au travail.

OfficeRiders vous donne 5 gestes à adopter pour devenir eco-citoyen au travail !

Recyclage des déchets et économie circulaire.

Commençons par des chiffres : 13 millions de français travaillent aujourd’hui dans un bureau, soit 1 actif sur 2. Un salarié génère 130 kg de déchets par an, dont 80 kg de papiers. 2/3 de ces déchets de bureau sont enfouis ou incinérés, seul 1/3 est recyclé.

Peut être connaissez-vous déjà le concept d’économie circulaire. L’idée est que tout le matériel de bureau se recycle. Ne jetez pas les ordinateurs et imprimantes qui ne marchent plus, même vieux, certaines entreprises sont là pour les récupérer et leur donner une deuxième vie. Les joyeux recycleurs, par exemple, est une start-up qui s’occupe de vos papiers, gobelets, bouteilles, canettes, capsules de café, marc de café, verre, cartouches d’encre, mégots, stylos, piles, lampes, etc. Ils ne sont présent que sur Paris pour l’instant mais nous sommes confiants sur leur expansion nationale. Le concept, ils installent chez vous des poubelles aux couleurs ludiques pour un tri des déchets efficace. Les entreprises sont de plus en plus impliquées dans le recyclage, notamment à l’initiative de nombreux salariés, chaque jour plus demandeurs d’un engagement environnemental et social fort de la part de leur employeur.

Réduire son empreinte carbone sans efforts.

Saviez-vous qu’envoyer un mail, surfer sur Internet, et évidemment se rendre à son travail : sont des gestes qui génèrent une empreinte carbone.

Contrairement à l’opinion générale, les échanges sur Internet n’ont rien de virtuel. Chaque requête sur le web, envoi d’e-mail ou consultation de site web a un impact. Si une “recherche Google” ne représente à peu près 3 g équivalent CO2, ces requêtes rapportées sur l’année (à raison de 2,6 recherches par jour) pèsent presque 10 kg d’équivalent CO2 ! Il est possible de réduire cet impact, en saisissant directement les adresses des sites recherchés dans la barre d’adresse, pour éviter de solliciter les serveurs des moteurs de recherche. Également, transmettre un e-mail avec une pièce jointe de plus de 1 Mo a un impact de 20 grammes, soit 140 kg d’équivalent CO2 par an (sur une base de 35 e-mails par jour).

Pour les déplacements de votre domicile au travail, il suffit tout simplement de privilégier les transports en commun et le co-voiturage.

Prendre part dans “l’écolonomie “.

Les fournitures de bureau sont souvent toxiques pour l’environnement mais également pour les salariés. Par exemple, les encres d’impression, contiennent des produits toxiques. La loi préconise seulement d’être en dessous de 5 % de COV (composés organiques volatils) l’idéal, serait de trouver des encres en dessous ou égales à 2% de COV. Pareil pour les colles, scotchs etc. il est meilleur pour l’environnement et la santé des salariés qui manipulent ces produits à longueur de journée, qu’elles soient produites à base d’eau et ne contiennent aucun COV.

Vous pouvez trouver toute une gamme de fournitures de bureau sur GRREEEN. Ce site propose des produits divers et variés, des produits d’entretient au matériel électronique re-conditionné, en passant par les fournitures basiques. 

Souscrire à un abonnement d’électricité verte.

Beaucoup de concurrence dans la production d’électricité sont nées ces dernières années. Notamment des producteurs d’électricité verte appelée également électricité renouvelable. EDF, Enercoop, Total et bien d’autres.  Il est temps pour tout le monde de souscrire à ce genre de contrat pour éviter le gâchis et stopper les lobby pollueur dans ce domaine. Certains prônent même l’électricité made in France, idéale pour relancer notre économie et devenir indépendants sur ce point. Le prix ne varie pas beaucoup et vous réduirez considérablement votre empreinte carbone. Plus d’excuse, comparez les fournisseurs ici !

Il y a également un moyen d’amortir vos factures d’électricité avec un investissement, certes, conséquent mais facilement amortissable : les panneaux solaires !

Loger des abeilles sur son toit.

Un concept vraiment novateur et ludique, BEECITY installe sur les toits de vos entreprises des ruches pour préserver la vie des abeilles, et donc de notre écosystème. Comme tout le monde le sait, les abeilles sont gravement menacées et elle sont indispensables au bon déroulement des saisons, et à notre flore. Fabriquez votre miel maison et distribuez-le à vos collaborateurs ou vos clients tout en prenant place dans une société tournée vers la nature et l’écologie.

Enfin, OfficeRiders propose une alternative au bureau traditionnel et prône des modes de travail plus durables. En adoptant OfficeRiders, vous faites le choix :

  • De recycler des espaces sous-utilisés, en minimisant votre empreinte carbone.
  • D’optimiser vos déplacements en évitant des trajets trop longs inutiles.
  • De faire appel à des artisans et prestataires de services locaux et responsables.

Terminé le gâchis d’espaces, réservez des espaces atypiques pour des méthodes de travail libéré sur OfficeRiders !

Loading Likes...