Quand l’artisan s’invite dans les espaces de travail

Alors que les entreprises revisitent leurs espaces pour devenir plus sexy et séduisantes, le beau du mobilier ne suffit plus. En guise de riposte à la très classique combinaison “ampoules à filaments & chaises d’écoles vintages”, l’artisanat se réinvente et offre des options toujours plus originales et bien pensées. Il permet aux espaces de travail de réellement se différencier.

L'artisanat au sein des espaces de travail

L’artisanat au sein des espaces de travail

De l’importance du beau dans les espaces de travail 

Si elles favorisent le nomadisme de ses employés ainsi que le télé-travail, les entreprises ne délaissent pas pour autant leurs bureaux. Au contraire : «  Because of today’s technology, people have the freedom to choose where and how they work – and some are choosing to do that outside of the office. At the same time, research is showing that employees still need to come together in a physical space to have that sense of belonging and effectively collaborate in teams. Companies need to offer beautiful and well-designed workplaces that bring people back to the office”, ajoute le Directeur du Design de Coalesse, John Hamilton.

Le bureau contemporain adopte donc un style design et tendance : le minimalisme à le vent en poupe, mais sans s’en tenir au stricte minimum ! Après l’open-space classique, l’open-space dynamique (sans places attitrées) a continué de décourager toute tentative de personnalisation de son bureau par l’employé. On se souvient du temps ou cadres photos et calendriers ornaient les tables. Aujourd’hui, avec ses nouveaux modes de fonctionnement, c’est à l’entreprise de planter un décors inspirant, vecteur de bien-être.

À Géraldine d’HopFab d’expliquer : “ Aujourd’hui, l’espace de travail ne peut plus ressembler uniquement à un espace de travail mais doit s’imprégner des codes de la vie personnel. On parle d’espace de vie plus que de bureau, des espaces où l’on se sent bien, où l’on se sentirait finalement aussi bien que chez soi !

À ce stade, il est vite facile de tomber dans la banalité. Décoration et design se popularisent et deviennent grand public : en témoigne la prolifération des salons et évènements abordant ces thématiques. Sur certains réseaux sociaux comme Pinterest, chacun à la possibilité devenir un peu décorateur, partager ses créations ou trouver l’inspiration.

Le “beau” est partout et tout se ressemble ! Plans de tables en chêne, mobilier en rotin, lampe en laiton, ampoules à filaments, couleurs pastel, textures velours… Mais il ne suffit pas de suivre un catalogue de décoration à la lettre pour attirer et garder les talents !

Sur un marché ultra compétitif, les entreprises doivent se différencier les unes des autres. La solution : exprimer l’office branding à travers l’artisanat.

Au-delà de l’esthétique des espaces de travail : une histoire

Pour que l’entreprise devienne “unique en son genre” , il faut qu’elle raconte une histoire. Le story-telling existe depuis longtemps, mais grâce à l’artisanat, il peut à présent jouer d’avantage sur le ressenti des employés.

John Hamilton explique : “People are looking for authentic spaces, spaces that make them feel comfortable. Thanks to craft, it’s easier for someone to imagine the stories and the designers behind a space. It’s all about the emotional connection.”

À Géraldine de HopFab d’ajouter :

“Avec du mobilier artisanal, on inspire un plus grand respect du bureau aux employés. En matière de communication, c’est très fort : parce que l’artisanat, c’est du non-dit, c’est du ressenti. On joue sur la sensibilité du travailleur et son rapport à l’espace. “

La quête de sens propre à la génération Y s’était déjà manifestée par l’émergence de l’économie collaborative. Elle n’épargne pas la sphère du design et du mobilier.Et pourtant, le Made in France est loin d’être la première raison qui pousse à adopter l’artisanat.

espaces de travail Deloitte par HopFab

espaces de travail Deloitte par HopFab

De sens et aussi du pratique dans les espaces de travail 

“Même si l’artisanat a des valeurs qui séduisent (des matériaux de qualité, le savoir-faire d’un artisan auquel on apporte sa solidarité…) , c’est surtout le sur-mesure et la flexibilité du mobilité qui intéresse les entreprises. La plupart des pièces produites par l’industrie peuvent être esthétiques mais jamais aussi malignes et smart que des produits pensées pour une entité spécifique. L’artisanat apporte des réponses ultra-personnalisées :  il y a une capacité de co-construction entre l’artisan et l’entreprise pour répondre aux enjeux et contraintes de chaque employeur.” Géraldine de HopFab.

Au-delà de l’histoire qui se cache derrière le mobilier d’entreprise, sa practicité et sa modularité sont essentielles. John Hamilton rajoute :

“We’re constantly asking ourselves what’s changing in the workplace and how we can address those needs. We’re not just doing research to create beautiful chairs. We want to craft products that help people feel and think better.”

Parenthèse sur l’artisanat : un métier en pleine mutation

Tout comme la majorité des métiers, le numérique a aussi permis a l’artisanat d’évoluer. Il ne s’agit plus d’une pratique réservée à un cercle de personnes réduit : la pratique s’est très largement démocratisée notamment grâce au mouvement des Makers. La France est d’ailleurs championne des FabLabs !

 Alors, il y a un véritable questionnement entre “qu’est ce que l’artisanat classique et qu’est ce que l‘artisanat moderne ?”. Lorsque ce sont des ordinateurs qui exécutent, quelle place pour le fait main ?

Pour le directeur de design de Coalesse, la collaboration entre industries et artisanats va permettre de se concentrer sur l’essentiel : on délègue l’exécution aux machines pour se concentrer sur la conception. Au final, savoir utiliser un ordinateur est très différent de la manière dont on va s’en servir.

“The manufacture industry does not take away anything from the product’s history, the desire to create In Coalesse, we like co-creation : give tools to designers and architect to keep the best of their talent”.

C’est la célébration de la créativité qui s’exprime aussi dans les espaces de travail. Les manières de travailler se diversifient et les positions se multiplient :  dans les “bureaux” (si le terme n’est pas déjà dépassé), on s’assoit sur des ballons (comme les produits Vluv), des poufs ou des chaises à roulettes. On travaille assis, debout ou allongé.. voir en tailleur.

Prototype de chaise Coalesse

Prototype de chaise Coalesse/Steelcase

Loading Likes...